02 98 90 25 97Pour plus d'informations

Article

FETE DE LA SCIENCE - UNE APPROCHE TRES LUDIQUE

  • Du 09 Oct. 2017 au 13 Oct. 2017
  • Retour

Résoudre une énigme policière, programmer et modéliser un robot, telles sont les propositions faites aux collégiens accueillis toute la semaine au lycée Thépot à l'occasion de la Fête de la science. Une approche très ludique qui séduit.
« Il y a eu un vol dans une fondation. Vous allez vous promener dans le bâtiment pour essayer de trouver le coupable. Attention de bien respecter les étapes », explique l'enseignant aux élèves de 3e du collège Pierre-Stéphan de Briec, prêts à endosser le rôle de techniciens de laboratoire ou de biochimistes pour résoudre cette énigme policière. Un travail de déduction qui devra passer par les relevés d'empreinte et des analyses de sang et va leur permettre de façon très ludique de goûter à la physique et à la chimie. C'est l'un des trois ateliers proposés par le lycée Thépot à l'occasion de Fête de la science, à laquelle l'établissement participe depuis cinq ans. Toute la semaine, quelque 500 collégiens de Quimper, Fouesnant et Briec sont ainsi invités à découvrir de façon très concrète les différentes matières étudiées au lycée qui propose une filière sciences de l'ingénieur et des spécialités autour des sciences et technologie de l'industrie.

Dans le monde des robots
« Cette année, on est très focalisé autour de la robotique et du codage. Avec un langage sophistiqué, les élèves vont pouvoir voir qu'on peut piloter un robot », souligne Daniel Dréau, chef de travaux.

C'est ainsi qu'ils ont fait connaissance avec Nao, le petit robot à forme humanoïde que certains avaient déjà vu à la télévision, mais aussi avec des drones dont ils ont pu appréhender la diversité des usages grâce à une petite vidéo ou en les manipulant à l'aide d'une tablette. « On fait un peu de programmation en cours de technologie au collège. Là, c'est à un niveau un peu plus poussé. Cela fait quatre ans qu'on travaille avec eux sur des projets de modélisation avec une imprimante 3 D et on s'est nous-mêmes équipés », précise l'enseignant qui accompagne les collégiens briécois.

Passer du virtuel au réel

Dans l'atelier CAO-DAO de modélisation sur des dessins assistés par ordinateur, ils ont eu la possibilité de travailler sur un petit logiciel et de lancer un calcul qui va mettre en mouvement le mécanisme de façon virtuelle. Mais l'idée était aussi de montrer aux élèves comment passer du virtuel au réel en créant les pièces avec l'imprimante 3D. « En deux heures, ils vont sortir toutes les pièces du robot sur lequel ils travaillent. Cela permet de visualiser tout de suite les contraintes liées aux matériaux et aux modes de fabrication », met en avant Cyril Bez, professeur de construction. Et visiblement le côté créatif séduit tout autant que le travail sur ordinateur que les jeunes n'ont aucun mal à s'approprier. « Au lycée Thépot, la pédagogie est très liée à la notion du projet. C'est à travers un projet, qu'on va faire les apprentissages et acquérir des connaissances. La Fête de la science est l'occasion de mettre en valeur nos spécificités », indique Daniel Dréau qui a dû aménager les emplois du temps pour pouvoir mobiliser l'équipe enseignante sur ce temps fort apprécié des collégiens.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/fete-de-la-science-une-approche-tres-ludique-12-10-2017-11699123.php#eswvfgTMCr7Y8GR2.99
Haut de page