02 98 90 25 97Pour plus d'informations

Article

LES METIERS DE L'AERO RECRUTENT

Isabelle Roudaut, déléguée du cluster IEF Aéro, a présenté, au lycée Thépot, les métiers de l'aéronautique à 160 élèves de terminale

Isabelle Roudaut, déléguée du cluster IEF Aéro, a présenté, au lycée Thépot, les métiers de l'aéronautique à 160 élèves de terminale.

Les lycées quimpérois Thépot et du Likès étaient réunis lundi après-midi dans l'amphithéâtre Georges-Charpak, à Thépot, pour assister à la conférence d'Isabelle Roudaut, déléguée générale du cluster IEF Aéro, qui fédère une quarantaine de PME bretonnes du secteur de l'aéronautique. Cette conférence avait pour but de présenter aux 160 lycéens de terminale STI2D (Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable), les multiples carrières de la filière aéronautique, alors qu'ils devront bientôt choisir une filière professionnelle en études supérieures. Chez les constructeurs cellules, moteurs, équipements d'avions militaires comme civils mais aussi les exploitants aériens (les compagnies), la sécurité en vol sans oublier les drones, les satellites et les lanceurs.

Une filière d'avenir à féminiser


Une filière intégrée qui est dominée par l'Europe (dont la France pour une part prépondérante) et les États-Unis pour l'aviation civile.
Une filière d'avenir, avec une visibilité de développement et d'emplois jusqu'à dix ans et qui a recruté, en 2015, 11.000 salariés, techniciens et ingénieurs, dont 79 % d'hommes. « C'est donc une filière à féminiser », comme le soulignait Isabelle Roudaut.

Des emplois multiples


La filière intégrée, les métiers de l'aéronautique recrutent en Bretagne, mais essentiellement dans le bassin Nantes/Saint-Nazaire (assemblage Airbus), et bien sûr en région Nouvelle Aquitaine, autour des villes de Bordeaux et Toulouse. Les métiers : le bureau d'études, les essais, l'assemblage, la maintenance, les méthodes, la qualité. L'électronique y occupe bien évidemment une place prépondérante, alors que l'avion devient de plus en plus « électrique » et qu'un nouveau métier voit le jour : la gestion de fin de vie des aéronefs. Jean-Hervé Le Guellec, ancien cadre de la filière, était le témoin de cette conférence. Dans une formule, il a synthétisé ces métiers d'avenir : « C'est une filière de passion, il vous faudra s'adapter et être curieux ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/lycee-thepot-les-metiers-de-l-aero-recrutent-01-02-2017-11384739.php#4ESFh3McVeCKpJeK.99
Haut de page